L’intelligence émotionnelle, un peu de blabla pour se mettre en jambe

L’intelligence émotionnelle, et si c’était la clé de la réussite?

Depuis longtemps nous entendons parler du fameux QI comme seul outil pour mesurer notre intelligence. Et depuis moins longtemps nous entendons trop peu parler de son cousin le QE (Quotient Emotionnel)…pourtant indispensable dans notre société, il favorise les bons rapports humains, la réussite personnelle et professionnelle et paraît-il a des effets positifs sur la santé!

Un peu d’histoire mais très très peu : l’intelligence émotionnelle a été élaborée en 1990 par les psychologues Peter Salovey et John Mayer qui l’ont définie à l’époque comme “la capacité d’un individu à reconnaître, comprendre et maîtriser ses propres émotions et à composer avec les émotions des autres personnes”. Peut-être que cela vous fait penser à ce que nous appelons l’intelligence sociale, vous avez raison les concepts sont proches. Le concept devient populaire en 1995 grâce au reporter scientifique Daniel Goleman et son ouvrage “Emotional Intelligence” (1995) et connaît un réel succès médiatique dès les années 2000.

Mais dis-moi alors, c’est quoi l’intelligence émotionnelle?

Est-ce-que tout cela fait écho en vous? Vous reconnaissez-vous, reconnaissez vous votre voisin?

Ne serait-ce qu’en vous posant ces deux questions vous avez gagné quelques points sur votre Quotient Emotionnel!

Peut-on développer son intelligence émotionnelle?

Quelle bonne nouvelle! Les compétences émotionnelles ne sont pas des talents innés mais bien des capacités apprises que l’on peut développer, perfectionner et cultiver grâce à des exercices basés sur nos émotions.

En effet, nos émotions sont la base de notre communication et le reflet de notre état interne. C’est en travaillant sur celles-ci, en apprenant à les percevoir, les écouter, les comprendre que l’on apprend à être intelligent avec soi et avec l’autre.

Pour commencer je vous propose d’apprendre à percevoir et comprendre vos émotions :

Dans les jours qui suivent, essayez d’être à l’écoute de ce que vous ressentez, et de percevoir vos émotions (joyeux, stressé, en colère, confiant, enthousiaste, nerveux, anxieux, excité, apaisé…). Posez-vous quelques minutes sur cette émotion et essayez de l’analyser : Que me fait-elle vivre? Qu’est-ce-que je ressens dans mon corps quand je vis cette émotion? Que traduit-elle? Quel a été l’élément déclencheur de cette émotion? Quel est mon besoin profond qui se cache derrière ça?…

Vous voyez où je veux en venir? Apprenez à vous écouter intelligemment pour ensuite mieux comprendre l’autre.